Accueil       Préparatifs       Destinations      Itinéraires       Photos       Plan du site
Monument Valley, USA
Taj Mahal, Agra, Inde
La dame au café, Sumatra, Indonésie
Glacier Perito Moreno, Argentine
Grande torii, Kyoto, Japon
Oiseau du Brésil
VOYAGE PLUS.NET : tout sur l'art de voyager

Autres destinations




Le Honduras en photos





AUSSI



-Établir un itinéraire
-Le budget
-Les formalités
-Les bagages
-Les transports
-L’hébergement
-La restauration
-La santé
-La sécurité
-Le quotidien en voyage
-La communication




-Le goût du voyage
-Pourquoi voyager
-Le choc culturel
-La méfiance positive










Infos pratiques
Honduras

La météo
Fiche santé-voyage
Convertisseur de monnaie
Le besoin d'un visa:
Le décalage horaire
Les prises électriques


Pour réserver billets d'avion, séjours, hôtels, voitures :
vols pas cher


Suivez-nous sur








Retour en haut de page






































































Retour en haut de page





























































































































































Retour en haut de page






























































































































































































Retour en haut de page





























































































































































































































































Retour en haut de page



































































































































































































































































Retour en haut de page


























































































































































































































































Retour en haut de page









































































































































































































































Retour en haut de page






































































































































































































































Retour en haut de page

Le Honduras


Agrandir le plan
Drapeau du Honduras


Nom officiel:
République du Honduras

Population: 8 893 259 habitants (est. 2016) (rang dans le monde: 93)
Superficie: 112 090 km. car.
Système politique: république constitutionnelle démocratique
Capitale: Tégucigalpa
Monnaie: lempira
PIB (per capita):
 5 300$ US (est. 2016)
Langue
s:  espagnol, dialectes amérindiens

Religions: catholiques romains 97%, protestants 3%

Impressions du Honduras

À première vue, ce petit pays d'Amérique centrale ne présente pas l’intérêt de ses voisins, le Guatemala ou le Costa Rica. Mais pour qui veut fuir les hordes touristiques et sortir des sentiers battus, le Honduras peut devenir une destination intéressante.

À l’instar du Costa Rica, le pays, déjà reconnu pour ses sites de plongée sous-marine, met de plus en plus l’accent sur le tourisme sportif et d’aventure.  Ses plages encore peu fréquentées attirent de plus en plus de monde.

Plusieurs de ces plages paradisiaques, comme celle de Tela par exemple, ont cependant encore besoin d’un peu d’attention et d’un petit effort de nettoyage, spécialement en zone urbaine. 


Le remarquable site archéologique de Copan, près de la frontière guatémaltèque, est une merveille du monde maya. Plusieurs voyageurs en visite au Guatemala y font d’ailleurs un détour. Complémentaire des sites de Chichen Itza et de Palenque, au Mexique, et de Tikal, au Guatemala, la ville de Copan est la plus raffinée de toutes. Fait unique dans le monde maya, on y a retrouvé une quantité impressionnante de sculptures dont plusieurs sont conservées au très beau musée adjacent au site.

Les villes honduriennes ne sont pas particulièrement attrayantes. Mais Comayagua, au nord-est de la capitale, possède un quartier colonial ravissant et la toute petite ville de Copan Ruinas, qui reçoit les visiteurs du site archéologique adjacent, affiche également un charme certain.

Ara


Sur les murs des villes...

Voir nos suggestions d'itinéraires
et nos
photos exclusives du pays

Comme le reste du pays, la capitale, Tegucigalpa, est plutôt pauvre. Mis à part un centre historique en début de revitalisation, les sites d'intérêt y sont peu nombreux. Par contre, la ville encaissée entre les montagnes à quelque 1000 mètres d'altitude jouit d'un climat agréable. Certains lui préféreront cependant San Pedro Sula, au nord-est du pays, sa rivale de toujours et principal centre d'affaires du pays.

Copan Ruinas
Si les villes sont plutôt quelconques, la campagne hondurienne est par ailleurs plutôt belle, particulièrement dans les régions montagneuses du centre du pays.

Comme plusieurs de ses voisins, le Honduras a connu l'influence très marquée des grandes multinationales américaines qui l'ont transformé, à une certaine époque, en «république de bananes». Il a aussi connu sa succession de régimes corrompus et la guerre civile. En conséquence, le pays reste encore nettement inégalitaire : on y retrouve une classe de gens très riche, une large majorité très pauvre et une classe moyenne marginale.
Il faut savoir que le Honduras, comme les autres pays d'Amérique centrale, n'est plus une destination bon marché. L'hébergement, en particulier, y est étonnamment cher et la moindre excursion atteint souvent des coûts astronomiques.

En plus du Guatemala, on peut facilement accéder par voie terrestre au Honduras par El Salvador et le Nicaragua.

Liens utiles

  • Cartes du pays:
University of Texas Libraries: site très complet pour des cartes variées d'un pays et de ses composantes.
  • Données socio-économiques:
CIA World Factbook: une mine de données, tenues à jour, concernant l'histoire, la géographie, la population, l'organisation administrative et politique, l'économie, les communications, les transports, etc. (en anglais). Les données publiées plus haut proviennent de ce site.
L'aménagement linguistique dans le monde: un tour d'horizon complet de la situation linguistique au Honduras, le tout mis en contexte.
Organisation mondiale de la santé (OMS): le point sur les questions de santé au Honduras.
Perspective Monde - Honduras: outil pédagogique des grandes tendances mondiales depuis 1945, développé par l'Université de Sherbrooke.

Tela, la nuit
  • Renseignements pratiques:
Lonely Planet (version en français)
Lonely Planet (version en anglais)
Le Routard
Wikitravel: la version «voyage» de Wikipédia. Version en anglais, plus complète.
World66.com: un guide de voyage web fait par les voyageurs sur le même principe que Wikitravel.
Institut hondurien du tourisme:  nombreuses infos pratiques, en espagnol.
Office du Tourisme du Honduras: site officiel, en anglais et en espagnol; assez complet.
Enjoy Honduras: guide touristique, en anglais.

Copan Ruins: pages consacrées au site archéologique de Copan, en anglais.
ABC Latina - Honduras: informations diverses sur le pays, en français.
  • Conseils aux voyageurs:
Conseils des ministères des Affaires étrangères des gouvernements (en matière de sécurité, de santé, d'exigences d'entrée, etc)

BelgiqueCanadaFranceSuisseRoyaume-UniUSA
  • Culture:
Wikipedia: version en anglais, plus complète.
Copan Museum
  • Forums de discussion:
Un excellent outil pour préparer son voyage, s'informer, poser des questions, partager ses connaissances et expériences, etc.

voyage forum: un forum très fréquenté, en français; près d'un million de membres. Très complet.
le routard: un autre forum incontournable. Excellent.
lonely planet (version en anglais): un des meilleurs forums du net, si vous vous débrouillez en anglais.
lonely planet (version en français): loin d'être aussi complet que la version en anglais mais utile.
tripadvisor (en anglais): excellent forum, très fréquenté.
tripadvisor (en français): pas aussi animé que la version en anglais.

  • Hébergement:
Pour trouver et - si désiré - réserver un appartement, une chambre d'hôtel ou une autre forme d'hébergement:
Note: tous les sites qui suivent ont une vocation mondiale mais ne couvrent pas tous nécessairement la destination recherchée.

trivago.fr (comparateur hôtels et autres)
booking.com (hôtels et autres)
agoda (hôtels)

hihostels.com (auberges de jeunesse)

hotelbookers.com (auberges de jeunesse)
hostel.com (auberges de jeunesse)

airbnb (appartements)
only-apartements (appartements)
owners direct (appartements)


Comayagua - Parque Central
  • Carnets de voyage:
Uniterre: la porte d'entrée d'une trentaine de carnets de voyage et de nombreux blogs qui concernent le Honduras.
  • Autres liens:
Wikipédia: un tour d'horizon des diverses facettes du pays; voir aussi la version en anglais, plus complète.
Honduras Universal: portail généraliste (en espagnol).
La Prensa: l'actualité vue du Honduras (en espagnol).
Bay Islands Voice: revue en anglais.


Le Honduras en photos


Cette section compte 100 photos dont une sélection de 20 de nos meilleures photos en grand format (cliquables) :

Tegucigalpa (16)
Comayagua (10)
Copan - le parc archéologique (24)
Copan - la ville (7)
Ocotepeque et La Entrada (8)
San Pedro Sula (9)
Tela - la plage (6)
Tela - la ville (12)
La campagne hondurienne (8)


Une sélection de nos meilleures photos
(cliquez sur la photo pour agrandir)
















Tegucigalpa


Tegucigalpa
Vue générale de la ville à partir du Parque La Leona

La grande majorité des 7,6 millions d'habitants du Honduras vivent dans la partie ouest du pays.

Avec une population de 1,7 million d'habitants, la capitale est aussi la métropole du pays.



               

Cliquez sur la photo pour agrandir
Tegucigalpa
Vue générale de la ville à partir du Parque La Leona

Tegucigalpa se situe à près de 1000 mètres d'altitude et bénéficie d'un climat agréable toute l'année.

La ville s'étale dans une vallée complètement cernée de montagnes ravissantes.

Tegucigalpa
Vue générale de la ville à partir du Parque La Leona

Tegucigalpa signifie "montagne d'argent".

La
population locale l'appelle familièrement «Tegus».
Tegucigalpa
En descendant du Parque La Leona

Bien que très photogénique, Tegucigalpa
est une ville pauvre, comme le reste du Honduras.

Le taux de chômage au pays se situe entre 30 et 40% et le PIB per capita dépasse à peine 4000$US.
Tegucigalpa
Vue sur une des collines environnantes

Comme toutes les grandes villes, Tegus a besoin d'espace et commence à grimper sur les pentes qui l'entourent.

Tegucigalpa
Vue sur une des collines environnantes à partir de l'Avenida Maximo Jeréz





Cliquez sur la photo pour agrandir
Tegucigalpa
Iglesia Los Dolores

La façade à l'ornementation religieuse classique
 est surmontée par le symbole indigène du soleil.

Elle attire un nombre impressionnant de pigeons qui l'ont adoptée comme perchoir.

Tegucigalpa
Calle Peatonal

Cette rue commerçante très agréable accroît considérablement la qualité de vie du Centro.
Tegucigalpa
Parque Central

Comme partout en Amérique centrale, le Parque Central marque le centre de la ville et est très fréquenté par la population locale.
Tegucigalpa
Parque Central - prêcheur improvisé

La religion occupe une place marquante dans la vie des Honduriens, mais certains la prennent plus au sérieux que d'autres!


Cliquez sur la photo pour agrandir
Tegucigalpa
Paseo Marco Aurelio Soto
Tegucigalpa
Avenida Cristobal Colon
Tegucigalpa
Le stade


Au Honduras, le sport fait pratiquement figure de religion et les dieux du stade sont aussi vénérés que les saints des églises.  
Tegucigalpa
Parque Valle - avec grand-papa
Tegucigalpa
Paseo Republica de Argentina

À proximité du Centro s'élève le quartier de Colonia Palmira, plus neuf, plus chic et plus cher.



Tegucigalpa
Boulevard Morazan

Ce grand boulevard aux allures américaines traverse le quartier de Colonia Palmira en son milieu.


Comayagua

Comayagua
Parque Central - 5a Calle NO

Comayagua fut la capitale du pays de 1537 à 1880.

La ville compte environ
60 000 habitants.

Cliquez sur la photo pour agrandir
Comayagua
Catedral - Avenida 2a de Julio (Parque Central)

Comayagua a conservé de nombreux vestiges de son passé colonial dont la cathédrale, ci-contre, et de nombreuses autres églises.
Comayagua
La cathédrale - intérieur (maître-autel)

La cathédrale fut construite à la fin du 17ième siècle.

On y trouve la plus ancienne horloge du monde, fabriquée il y a quelque 800 ans par les Maures pour le palais de l'Alhambra.




Cliquez sur la photo pour agrandir
Comayagua
Tête de carnaval

Les rites religieux et païens s'entremêlent souvent lors des célébrations.

Ici, on fête allègrement l'approche du carême.

Comayagua
Avenida 2a de Julio
Comayagua
Avenida 2a de Julio

La restauration du centre-ville va bon train, mais il reste encore un peu de travail à faire.
Comayagua
6a Calle NO - fenêtre grillagée

Cliquez sur la photo pour agrandir
Comayagua
5a Calle NO
Comayagua
5a Calle NO

Au-delà de son quartier historique, la ville possède aussi des quartiers populaires très animés durant le jour (mais sinistre le soir).

Cliquez sur la photo pour agrandir
Comayagua
Transport en commun


Copan - le parc archéologique

Copan
Vers la Grande Place

Le site archéologique se dresse au milieu
d'une forêt tropicale très dense qui l'isole et le rend encore plus fascinant.
Copan
Grande Place, stèle F

Le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1980 :

«Le site fut découvert en 1570 par Diego García de Palacio, mais des fouilles n'y ont été entreprises qu'à partir du XIXe siècle.
C'est l'un des sites majeurs de la civilisation maya. Les ruines de son acropole et de ses places monumentales témoignent des trois grandes étapes de son développement, avant son abandon au début du X
e  siècle.»

Copan
Grande Place, stèle H

Les stèles de Copan sont les plus belles du monde maya.

Ses rois y sont représentés vêtus d'impressionnants costumes d'apparat.

La stèle H représente le roi Waxaklajun Ub'ah K'awil (18 Lapin).
Copan
Grande Place, stèle B

Élevées en l'honneur de ses rois, les stèles portent aussi de nombreux hiéroglyphes qui permettent de reconstituer peu à peu l'histoire
de Copan.

Cliquez sur la photo pour agrandir
Copan
Grande Place - Pyramide centrale et stèles

La Grande Place servait à des rituels d'une importance sociale considérable, dont les rites associés au Dieu Soleil K'inich Ahau.

Cliquez sur la photo pour agrandir
Copan
Jeu de pelote

Tous les grands sites mayas possèdent leur jeu de pelote, mais il semble que les parties jouées à Copan connaissaient une issue moins sanguinaire que celles jouées ailleurs.   
Copan
Jeu de pelote, détail

La tête de perroquet sculptée porte encore des traces de couleurs.

La symbolique associe le perroquet au soleil et à ses mouvements à travers le ciel.





Cliquez sur la photo pour agrandir
Copan
Escalier hiéroglyphique (Temple 26) et stèle M

C'est la plus longue inscription hiéroglyphique du nouveau monde.

L'escalier raconte d'une seule traite l'histoire officielle de la dynastie de
la cité.
Copan
Escalier hiéroglyphique, détail

La capacité de lire et d'interpréter les hiéroglyphes est très récente.

Les premiers archéologues 
ont donc remonté l'escalier  dans le désordre et laissé un casse-tête gigantesque à leurs successeurs.
Copan
Temple des Inscriptions (Temple 11)

L'Acropole, dont faisait partie le Temple des Inscriptions, était le quartier général du pouvoir politique et religieux.

L'accès y était limité.
Copan
Tête

Cliquez sur la photo pour agrandir
Copan
Vue sur la Grande Place et le Jeu de pelote
Copan
Temple 26, détail de coin
Copan
Cour est (des Jaguars)

Cette cour était un lieu sacré consacré au culte du soleil.
Copan
Cour ouest - autel Q

Cet autel est l'un des monuments historiques les plus importants de Copan.

Sur les quatre faces sont représentés les seize monarques de la dynastie, en ordre chronologique, chacun identifié par le hiéroglyphe le représentant.

Copan
El Cementerio

Résidence royale, El Cementerio est composé de cours rectangulaires séparées par de gracieuses résidences de pierre.

C'est là que vivaient les femmes et les enfants des rois.
Copan
Tunnel des Jaguars

Les Mayas avaient l'habitude de bâtir  par-dessus les constructions déjà existantes.

Pour éviter de démolir le dessus pour examiner le dessous, les archéologues ont creusé des tunnels afin d'accéder aux premiers monuments de Copan.
Copan - Le musée
Stèle à l'entrée du musée

Le musée adjacent au site archéologique est tout à fait remarquable. Il contient plusieurs pièces originales importantes et bien mises en valeur.

Les six photos qui suivent proviennent toutes de ce musée.

Rosalila, le petit temple rouge de la photo ci-contre, est une reproduction grandeur nature de celui qu'on a découvert en creusant autour de la Cour des Jaguars.

 
Chauve-souris, emblématique de Copan  (Cliquez sur la photo pour agrandir )                   Le vieillard bienveillant
  
                        Stèle A (original)                                                                            Tête au bec cornu
   
                                            Maison                                                                      Portail hiéroglyphique - détail


Copan - la ville

Copan Ruinas

Pour visiter les ruines, on peut s'héberger dans la petite ville adjacente, Copan Ruinas, qui compte environ 7 000 habitants.
Copan Ruinas
Café et église aux abords du Parque Central

Avec ses rues pavées, sa charmante église, son atmosphère coloniale et son Parque Central accueillant, la  ville est plutôt jolie. 
Copan Ruinas

La ville est située à environ 1 kilomètre de l'entrée du parc archéologique.

Un sentier dallé relie la ville au site en moins de vingt minutes à pied, une promenade facile et agréable.
Copan Ruinas
Fruiterie
Copan Ruinas
Rue principale
Copan Ruinas
Rue piétonne, le temps de la vente artisanale

L'affluence touristique a fait fleurir l'artisanat local.

Les hôtels, les boutiques et les restaurants y sont en général de très bonne qualité.  

Cliquez sur la photo pour agrandir
Copan Ruinas

Malgré les touristes, il est difficile d'oublier que nous sommes en Amérique centrale.


Ocotepeque et La Entrada


Cliquez sur la photo pour agrandir
Ocotepeque

La ville est surtout un lieu de passage en route vers le Salvador.
Ocotepeque
Palais de Justice
Ocotepeque

Comme le montre les photos qui suivent, il y règne une activité commerciale intense.
Ocotepeque
Ocotepeque
Ocotepeque
La Entrada

Avec ses 15 000 habitants, la ville doit son nom au fait qu'elle est la porte d'entrée vers la côte humide à partir de l'intérieur du pays plus sec.
La Entrada


San Pedro Sula


Cliquez sur la photo pour agrandir
San Pedro Sula
La cathédrale

Avec une population d'un demi million d'habitants, San Pedro Sula est la deuxième plus grande ville du pays après la capitale Tegucigalpa.
San Pedro Sula
Boulevard de Morazan

La ville est le principal centre d'affaire et industriel du pays.

La ville est souvent un point de passage obligé pour se rendre sur la côte des Caraïbes.
San Pedro Sula
Parque Central

Comme partout ailleurs, le Parque Central constitue le coeur de la ville.
San Pedro Sula
Palacio Municipal (Hôtel de Ville)
San Pedro Sula
Rue piétonne près du Parque Central
San Pedro Sula
San Pedro Sula
Parque Central
San Pedro Sula
San Pedro Sula


 Tela - la plage

La plage de Tela
Un peu à l'écart de la ville

La plage de Tela est considérée comme une des plus belles de la côte.

Elle s'étend sur plusieurs kilomètres à l'ouest de la ville.
La plage de Tela

Dans sa partie urbaine, la plage est longée par une rue piétonne bordée de cafés et de restaurants avec terrasse.
La plage de Tela

Le Honduras possède de 820 kilomètres de côtes, dont l'essentiel le long de la Mer des Caraïbes.

Cliquez sur la photo pour agrandir
La plage de Tela
La plage de Tela
Rue piétonne longeant la plage en ville
La plage de Tela
Quai fréquenté par les pêcheurs

 
Tela - la ville



Cliquez sur la photo pour agrandir
Tela
La ville, côté mer, la nuit

La ville, plutôt calme,  compte environ 25 000 habitants.
Tela
La ville, côté montagne, la nuit

Ces photos de nuit ont été prises du toit de l'hôtel Maya Vista dont il est question ci-après.
Tela
Hôtel Maya Vista

Contrairement à nos habitudes, nous n'hésitons pas à recommander cet hôtel tenu par de sympathiques québécois installés dans la région depuis une quinzaine d'années. Voir leur site web.
Tela
Centre ville

La production bananière est importante dans la région.

Le Honduras était le deuxième plus grand exportateur de bananes jusqu'en 1998. La majorité de la production du pays est aux mains de l'entreprise américaine Chiquita (ex-United Fruit Company).

Tela
Centre ville

En fait, une grande partie des grandes vallées fertiles des terres basses situées près de la mer des Caraïbes sont largement consacrées à la culture des bananes.

Tela
Parque Central
Tela
Parque Central
Tela
Tela
Pharmacie
Tela

Cliquez sur la photo pour agrandir
Tela
Tela
Jour de lessive


La campagne hondurienne


La campagne hondurienne
Dans les environs de Ocotepeque, près de la frontière avec le Salvador

Le Honduras est largement couvert de montagnes. En effet, un système montagneux central parcourt tout le pays d'est en ouest, traversé par des fleuves qui coulent vers la mer des Caraïbes ou vers l'Océan Pacifique.

Cliquez sur la photo pour agrandir
La campagne hondurienne
Dans les environs de Ocotepeque, près de la frontière avec le Salvador
La campagne hondurienne
Sur la route, dans les environs de Ocotepeque, près de la frontière avec le Salvador

Cliquez sur la photo pour agrandir
La campagne hondurienne
Entre Ocotepeque et La Entrada
La campagne hondurienne
Entre Ocotepeque et La Entrada
La campagne hondurienne
Entre San Pedro de Sula et Tela
La campagne hondurienne
Vendeur de noix de coco entre Ocotepeque et La Entrada
La campagne hondurienne
Vendeur dans le bus

Les bus longue distance sont en général confortables. Et on n'y manque jamais de bouffe! Des vendeurs ambulants montent constamment à bord pour vendre leur marchandises. 

Retour en haut de page
Retour à la page d'accueil    /    Qui sommes-nous     /     Nous contacter