Accueil       Préparatifs       Destinations       Itinéraires      Photos       Plan du site
Monument Valley, USA
Taj Mahal, Agra, Inde
La dama au café, Sumatra, Indonésie
Glacier Perito Moreno, Argentine
Grande torrii, Kyoto, Japon
Oiseau du Brésil
VOYAGE PLUS.NET : tout sur l'art de voyager
Menu
L'avion
Les billets d'avion
- Par Internet
- Par agence de voyage
- Le billet électronique

Les compagnies aériennes à rabais
- Avantageux?
- Liens utiles

- Les pass aérien
- Le billet ouvert
- Le billet «Tour du monde»

 L'avion comme transport local
-  Une option à envisager

  Les ennuis
- La peur de l'avion
- Le décalage horaire

Renseignements utiles
- Guide du passager aérien
- Aéroports du monde
- Compagnies aériennes
- Codes internationaux
    .  des aéroports
    .  des companies aériennes
- Types d'avion
- Responsabilités
- Confort en vol
- Transport effets personnels
- Dormir et manger

À l'aéroport: au départ
- L'enregistrement
- La surréservation
- Les bagages à main
- Les bagages enregistrés
- Les produits dangereux
- Les contrôles de sécurité
- Les consignes


À l'aéroport: l'arrivée
- S'orienter
- Les tickets d'enregistrement
- La gestion de l'argent local
- Se rendre en ville




Les taxis


Ce qu'il faut savoir
- Problèmes de compteurs
- Le règlement de la course
- Les bagages
- Sortir de l'aéroport
- Se rendre à l'aéroport


Les taxis «spéciaux»
- Les taxis collectifs
- Les taxis services
- Les drôles de taxis



La location de voiture


Louer  une voiture?
- Louer ou pas
- Louer avant ou sur place
- Quelques conseils


La circulation locale
- La bonne équipe
- Les habitudes de conduite
- L'état des routes
- La conduite à gauche

- Le statut d'étranger et la loi
- Arriver dans une ville
- Le stationnement


Le train


     Prendre le train   
- Les forfaits
- Les trains «mythiques»
- Les classes
- Les gares



L'autocar


Généralités
- Les forfaits
- Le coût
- La durée du voyage
- Où prendre l'autocar
- Les gares routières


Sur la route
- La langue et l'écriture
- Le voyage de nuit
- Les bagages
- Les provisions
- En ville


Le bateau

V oyager en bateau
- Les ferries
- Les croisières
- Le cargo
- Le voilier
- Le mal de mer



Autres transports terrestres


Vélo, moto, et autres
- Le vélo
- La moto
- Le camion
- L'auto-stop




AUSSI



-Choisir sa destination
-Établir un itinéraire
-Le budget
-Les formalités
-Les bagages
-L’hébergement
-La restauration
-La santé
-La sécurité
-Le quotidien en voyage
-La communication





-Le goût du voyage
-Pourquoi voyager
-Le choc culturel
-La méfiance positive











 



POUR RÉSERVER :

-   billets d'avion

-   séjours
-   hôtels
-   voitures




Suivez-nous sur

Les moyens de transport: l'avion


Pour  des infos sur les autres moyens de transports: taxis, voiture,
train, autocar, bateau et autres, voir la section
«Les moyens de transports autres que l'avion»

Atteindre sa destination ne pose généralement pas de problème : on prend l’avion. Comme on le verra ci-après, il est à la fois plus simple et plus compliqué qu'auparavant de voyager en avion. Sécurité oblige, monter à bord d'un avion implique de bien connaître les règles qui s'appliquent, surtout depuis 2001. Mais pour le reste, les nouvelles technologies facilitent grandement le voyage en avion.


L’avion


Les billets d'avion

Il vaut toujours mieux s'y prendre au moins deux mois 
à l'avance pour acheter ses billets d'avion internationaux, plus tôt encore quand on prévoit voyager en période de pointe.

On s'assure ainsi d'un meilleur choix de destinations, de transporteurs, de dates et de prix. On évalue quelques options avant de fixer son choix.

Deux façons d’acheter :

Carte d'embarquement
1-  par Internet: c’est une manière facile et maintenant la plus répandue de fonctionner. De nombreux moteurs de recherches permettent la poursuite du meilleur rapport qualité/prix selon la destination choisie. Ne pas hésiter à comparer les résultats de plusieurs moteurs. En voici quelques-uns parmi les meilleurs:

Illico (vous pouvez vous servir de la plateforme tout juste ci-dessous)
liligo
skyscanner
voyager moins cher
easy voyage
ebookers 
orbitz 
kayak
partirou.com
2-   par l’intermédiaire d’une agence de voyage : l’agent de voyage bénéficie d’un réseau d’informations supérieur à celui du commun des mortels. C’est son métier de vous trouver les meilleurs trajets aux meilleurs moments et aux tarifs les plus avantageux. Il devrait donc être en mesure de vous proposer plusieurs formules adaptées à vos besoins. Même si vous croyez avoir déniché le deal du siècle sur Internet, vous pouvez aussi vérifier les possibilités auprès d’un agent de voyage : vous pourriez avoir des surprises. Même chose si vous ne vous en sortez pas tout seul. La profession d’agent de voyage est strictement réglementée et la plupart des agences sont agréées par l’Association du Transport Aérien International (AITA).

L’agent de voyage, en tant qu’intermédiaire privilégié entre les transporteurs et leurs clients, se doit d’être bien informé de tous les produits mis à la disposition des passagers. Son aide peut s’avérer précieuse dans le contexte actuel de multiplication des tarifs et des conditions d’application. Cependant, toutes les agences de voyages n'ont pas toutes les mêmes compétences, la même efficacité ou le même rayon d'action. Un bon agent de voyage est un allié précieux et si vous en croisez un sur votre route, faites-vous en un ami.

La plupart des agences de voyages se sont dotées d'un portail web. Parmi les agences de voyages en ligne, quelques suggestions :


Le billet d’avion est délivré maintenant sous forme électronique. Le billet traditionnel en papier est complètement disparu.

Un billet électronique est essentiellement un billet non imprimé dont toutes les données vous concernant sont enregistrées dans le système informatique de la compagnie aérienne. Quand vous l’achetez, par Internet ou par l’intermédiaire d’un agent de voyage, vous obtenez un feuillet imprimé portant votre nom, les détails concernant votre vol ainsi qu’un numéro de dossier. Pour utiliser, il suffit de vous présenter au comptoir d’enregistrement de l’aéroport au moment du départ, de présenter cette feuille et de vous identifier, généralement au moyen de votre passeport. Si vous avez perdu ou oublié la feuille de renseignements, ce n’est pas grave : ce n’est pas un billet.  Votre billet, lui, est bien à l’abri dans l’ordinateur de la compagnie.

Règle générale, les compagnies  aériennes n'acceptent pas qu’un billet d'avion acheté par une personne soit transféré à une autre.
Sachez aussi que certaines compagnies aériennes ne vont pas vous vendre de billets pour certaines destinations si vous n’avez pas déjà le visa nécessaire pour entrer dans le pays.

De plus en plus, il est possible d'obtenir sa carte d'embarquement ou encore de réserver ses sièges d'avion sur le site web de sa compagnie aérienne avant de partir. Il est également possible, dans de plus en plus d'aéroports, d'obtenir sa carte d'embarquement auprès d'une des nombreuses machines électroniques prévues pour cela. Il suffit de suivre les instructions.
Les compagnies aériennes à bas prix (low-cost)

Si vous êtes prêts à réserver par Internet, à payer votre collation ou votre repas, à occuper un espace limité et à décoller d’un aéroport moins important ou à y atterrir, le recours à une compagnie aérienne qui pratique les bas prix mérite d’être envisagée.
Ces compagnies sont normalement aussi fiables et aussi sûres que les grandes compagnies bien établies et les économies sont parfois importantes. Cela vaut  la peine de vérifier les possibilités par rapport à la destination envisagée, spécialement si on est prêt à faire preuve de souplesse par rapport à ses dates ou à ses heures de voyage.

Pour en savoir plus :


LowCostAirlines.org: le site le plus complet; des liens vers un très grand nombre de compagnies aériennes, en anglais.
 Le voyageur: très complet.
-  lowcost.fr: pour un comparateur des vols low cost.
Attitudetravel.com: excellent site qui donne aussi plein de trucs sur d'autres aspects du voyage, en anglais. 
 Thebigprojet 
 L’internaute: Europe seulement.
-  Le routard (pour une analyse du phénomène)




Avion au-dessus des nuages







Les pass aériens


De nombreuses compagnies aériennes, parfois associées à d’autres, offrent la possibilité d’acheter un pass qui permet, à certaines conditions, d’effectuer un nombre de vols déterminé ou non durant une période de temps déterminée. Ces forfaits s’appliquent à la visite d’un ou parfois de plusieurs pays.


Ces pass sont normalement offerts aux seuls étrangers et s’achètent presque toujours à l’extérieur du pays à visiter. Tous les produits offerts ne se valent pas, mais certains peuvent s’avérer très intéressants.

Pour en savoir plus :

-  Airtimetable: le site le plus complet (en anglais)
-  ABM.fr

Sites des regroupements de compagnies aériennes (alliances) qui offrent des pass aériens :

- Star Alliance
- One World Explorer
- Skyteam

Autre: STA Travel

 
  Le billet ouvert (open ticket)



Le billet ouvert est un billet dont seuls les lieu et moment du départ sont fixés. C’est une option pratique quand on part à l’aventure pour un certain temps. Pour s’assurer d’en tirer le meilleur parti, on vérifie soigneusement les conditions d’utilisation avant d’acheter : délai de validité, possibilité d’étapes dans l’itinéraire, retour à partir d’un aéroport (voire d’un pays) différent de celui de l’arrivée.



Les billets «tour du monde»
Lorsque l’on souhaite visiter plusieurs pays plutôt éloignés les uns des autres, l’achat d’un billet «tour du monde» peut s’avérer une option intéressante.

Pour en savoir plus :

Around the world: le site fait un examen assez exhaustif
   de la question (en français).
-  Le routard
-  ABM.fr

Sites des regroupements de compagnies aériennes (alliances) qui offrent des forfaits «tour du monde» :

-  Star Alliance
-  One World Explorer
-  Skyteam


Pour faire affaire avec une agence spécialisée :
En France :  Les connaisseurs du voyage
Signaux routiers
Le billet d’avion «Tour du monde» n’est cependant pas toujours la meilleure option. Cela dépend de la fermeté de vos projets et des particularités de votre itinéraire. Parfois, il peut être avantageux et plus souple d’acheter un billet ouvert, avec peut-être certains vols réservés à l’avance et d’autres achetés en cours de route. Une préparation soigneuse permet d’évaluer les différentes possibilités et de déterminer ses choix.

L’avion comme transport local

Si on dispose de peu de temps, l'avion peut permettre d'étendre considérablement son territoire touristique. Il est stupéfiant de constater que des pays aux infrastructures terrestres dramatiquement déficientes ont développé des services aériens d'une qualité surprenante. Prévoir une ou plusieurs portions aériennes dans un itinéraire terrestre peut ouvrir des horizons autrement fermés sans pour autant coûter les yeux de la tête. Et la multiplication des compagnies «low-cost dans plusieurs parties du monde rend l’avion tellement accessible qu’on serait fou de s’en priver quand il peut nous être utile.

A moins de se retrouver en haute saison dans un pays très touristique ou sur une ligne habituellement très fréquentée, il est rarement nécessaire de réserver longtemps d'avance sa place sur un vol intérieur. La veille ou l'avant-veille suffisent généralement.

Il est inutile de se présenter dans un aéroport des lignes intérieures plusieurs heures avant le départ. Outre que les formalités d'embarquement sont plus simples, les avions sont plus souvent en retard qu'en avance.

Quand on emprunte une ligne aérienne locale, une fois dans la salle d'attente de l'aéroport, il faut être spécialement attentif à l'appel de son vol, en particulier si celui-ci est en retard. Tous les vols ne sont pas toujours affichés et ne sont pas toujours annoncés par haut-parleur. Un moment d'inattention et vos bagages partent sans vous!

La peur de l’avion

La phobie de l’avion est beaucoup plus répandue qu’on ne le croit. Cette peur irrationnelle est un trouble de panique qui s’apparente à la claustrophobie (peur des espaces clos) ou à l’acrophobie (peur des grandes hauteurs).

Ses symptômes varient de l’anxiété légère à la panique incontrôlable. Bonne nouvelle : l’aviophobie se traite.

Vous ou vos proches vous privez de voyager vers des destinations exotiques par crainte de prendre l’avion?


Voici quelques sites web qui peuvent vous aider :

-  Doctissimo
 Medsyn
-  ABM.fr
 Amazon (pour commander un livre paru en octobre 2005 «Comment ne plus avoir peur en avion») 

Le site web de airsafe.com établit l’état de la situation de la sécurité aérienne depuis 1970 à partir de toutes les données existantes.

Sur le site 1001 Crash.com, on retrouve, entre autres, une liste noire des compagnies aériennes ayant un mauvais bilan de sécurité et qui font l'objet d'une restriction de vol en Europe et aux États-Unis.


Coordonnées utiles pour vaincre sa peur de l’avion :

-  Pour la France:  Le programme «Apprivoiser l'avion»  d'Air France
-  Pour la Suisse :  Volez sans peur
-  Pour le Canada :  Visionair




Le décalage horaire

Voir la rubrique sur le décalage horaire dans la section Santé


Heure: Londres et Moscou

Heure: Moscou et New York

Heure: Hong Kong et Londres

Retour en haut de page
Renseignements utiles
  • Pour une liste complète des principaux (et de nombreux petits) aéroports du monde, classés par pays, par villes, avec un lien vers leur site web :   le voyageur
  • Pour une liste de toutes les compagnies aériennes du monde ou presque avec un lien vers leur site web :   le voyageur
  • Pour une liste des codes internationaux  (codes de l'Association internationale du transport aérien - AITA) :
          -  des aéroports : wikipédia
          -  des compagnies aériennes : wikipédia  
  • Pour des conseils visant à s’assurer d’un meilleur confort durant un vol : ABM.fr   
  • Pour le transport aérien d'effets personnels :
          -   à partir de la France : bagages du monde
          -   à partir de la Suisse : bagages du monde/ch
          -   à partir du Canada :   cargolution
  • Vous voulez dormir à l’aéroport? Les meilleurs aéroports, les pires : sleeping airports
  • Vous voulez connaître l'empattement des sièges d'avions des différentes compagnies aériennes : seatguru.com    
Retour en haut de page


À l'aéroport : au départ

L’enregistrement
A l'aéroport, on se rend avec ses bagages au comptoir de sa compagnie d'aviation, muni de son billet d'avion électronique (même s'il n'est pas toujours nécessaire, il contient toutes les informations utiles) et d'une pièce d'identité, son passeport si le pays de sa destination le requiert. La compagnie aérienne doit vérifier la liste de ses passagers et s'assurer de déposer à l'arrivée des personnes en règle avec les lois du pays.

Allez-y assez tôt. Vous vous verrez attribuer un meilleur siège. Et si vous faites affaire avec une compagnie qui pratique la surréservation (surbooking ou overbooking), autrement dit qui vend plus de sièges qu'elle n'en a, vous aurez de meilleures chances de partir.
Il est maintenant pratiquement toujours possible de choisir et de réserver son siège par Internet, moyennant souvent un supplément qui varie selon les compagnies aériennes.

De plus en plus, les compagnies aériennes encouragent les passagers à obtenir leurs cartes d'embarquement à l'avance sur le site Internet de la compagnie aérienne ou auprès de machines électroniques mise à la disposition des passagers à l'aéroport.

Aéroport, salle des départ










Retour en haut de page
La surréservation

Il faut savoir que si vous ne pouvez accéder à votre vol pour cause de surréservation, certaines règles s’appliquent. En effet, lors d’un vol régulier, si vous vous êtes présenté à l’enregistrement muni d’un billet valide (avec confirmation s’il y a lieu) et dans les délais requis, la compagnie aérienne est totalement responsable.

Pour en savoir plus:

Les bagages à main

On peut garder avec soi comme bagage à main tout sac ou paquet dont le volume est suffisamment petit pour se glisser sous un siège ou dans les compartiments de cabine.

Les règles peuvent varier d’un pays à un autre mais, le plus souvent, les passagers peuvent apporter à bord les articles suivants :

Un  sac de :
- poids maximum : 10 kg
- taille maximum : 21cm x 40cm x 54cm , ou 105 cm au total (longeur + largeur + profondeur)

En sus : un article personnel (ordinateur portable, porte-document, sac à main, etc.)

La plupart des comptoirs d’enregistrement dans les aéroports ont un appareil de dimensionnement qui vous permet de vérifier si vos bagages répondent aux exigences.


Retour en haut de page
Les bagages enregistrés

Les compagnies aériennes limitent normalement le poids des bagages embarqués dans la soute.  La marge est généralement suffisante. Si jamais cette marge est dépassée, on fait  payer un supplément. Il arrive qu'on réclame également un surplus pour transporter des bagages de taille spéciale, comme une paire de skis ou un vélo et, plus rarement, qu'on limite le nombre de pièces à embarquer à deux par personne.

Il est à noter que 32 kg est le poids maximum permis par article de bagage enregistré selon les normes de l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Pour les voyages internationaux et transfrontaliers, plusieurs compagnies aériennes ont resserré leurs règlements et n’autorisent plus que jusqu’à 20 ou 23 kg par bagage (et parfois même 15 kg).  Renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne, avant votre départ, pour connaître ses exigences. Un surplus de poids peut vous coûter cher!
Les produits prohibés

Il est bien sûr strictement défendu de transporter des produits dangereux, comme de l’essence, ou interdits, comme une drogue illicite. La liste complète des articles prohibés est affichée dans le secteur des comptoirs d’enregistrement des aéroports. On demande également aux passagers de ne jamais enregistrer de paquet pour quelqu'un d'autre et de connaître le contenu des cadeaux qu'ils ont reçus.


Veuillez noter que les consignes de sécurité exigent maintenant que tous les objets tranchants ou pointus comme les couteaux, lames, coupe-ongles et limes à ongles soient retirés des sacs à main et entreposés dans les bagages consignés.

Des restrictions importantes concernent également les liquides, gels, crèmes, pâtes et aérosols.  

Les briquets, inflammables, sont complètement interdits dans la soute et le sont parfois en cabine. Voyagez donc avec un briquet jetable : en cas de saisie à l’enregistrement, c’est moins frustrant qu’avec un briquet luxueux et c’est plus facile à remplacer une fois débarqué.

Comme la situation évolue continuellement ces dernières années, informez-vous avant de partir sur les restrictions en vigueur.

Pour en avoir plus :

Union européenne :
Union européenne : pour l'ensemble des  aéroports de l'UE.
Gouvernement français: liquides et objets interdits en avion.

Canada : 



Produits interdits en cabine



Les contrôles de sécurité

Les contrôles de sécurité à l'embarquement varient selon la qualité de l'équipement des aéroports, les destinations et l'actualité terroriste. La procédure standard consiste à faire passer le passager sous le portillon de détection de métal et à examiner ses bagages à main aux rayons X.  À  moins d'affichage contraire, ces rayons sont sûrs pour toutes les pellicules photos en deçà de 400 ISO et pour les cartes mémoire des appareils photos numériques.

De plus en plus, les aéroports sont équipés de « scanners corporels ». L’appareil est destiné à remplacer les portiques actuels. Le scanner révèle l’anatomie des passagers grâce à la technique des «ondes millimétriques». Avec ce procédé, il devient impossible de dissimuler quelque chose sous les vêtements.L’avantage principal du scanner corporel réside dans sa capacité à détecter tous types d’objets et de liquides, et non seulement le métal.

Certains aéroports complètent ou remplacent la fouille électronique par une fouille manuelle. Dans certains cas, la procédure est extrêmement pointilleuse. Si ces mesures paraissent ennuyeuses ou entraînent des délais, il faut se rappeler que c'est le meilleur moyen d'assurer la sécurité de l'appareil et celle de ses passagers.

Pour faciliter le passage du contrôle de sécurité:
(tiré de Muskadia)

-   Retirez votre veste ou votre manteau.
-   Présentez à part :
Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
Vos aliments pour bébé.
Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur.

Attention, toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez vous avant de faire vos achats. Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant à vos correspondances : renseignez-vous avant tout achat.
Les consignes

Si le délai entre les vols est important, vous pourriez avoir envie de vous soulager de vos bagages. Il faut savoir que beaucoup d'aéroports ont aboli les consignes pour des raisons de sécurité. D’autres ont remplacés les casiers de consignes par un comptoir où les bagages seront examinés aux rayons X.

On peut donc être forcé de garder tous ses biens avec soi. Il ne faut jamais les laisser sans surveillance même quand le risque qu’on vous les vole est nul. Tout bagage abandonné dans un aéroport est considéré comme suspect et peut être détruit.

À l’aéroport : l’arrivée

-  S'orienter

S'orienter dans un aéroport, reprendre possession de ses bagages et en sortir n'est jamais difficile. Certains aéroports sont immenses et obligent le voyageur à franchir des kilomètres de couloirs et de tapis roulants avant d'arriver jusqu'à la porte de sortie. D'autres sont trop petits pour leur achalandage et on s'y marche sur les pieds en haute saison. Dans tous les cas, les problèmes sont rares. Ou bien les indications sous forme de pictogrammes sont très claires, ou bien quelques pas suffisent pour s’y repérer.

-  Les tickets d'enregistrement

Dans les pays en voie de développement en particulier, on exige parfois les tickets d'enregistrement avant de laisser quiconque partir avec ses bagages. Ces tickets sont agrafés à la copie du billet d'avion ou à la carte d'embarquement. Il faut les garder à portée de la main et ne jeter aucun des documents reçus au comptoir de sa compagnie aérienne avant d'être tout à fait sûr de ne plus en avoir besoin.
-  La gestion de l’argent local

Une fois passées les formalités de douane et d'immigration, la première démarche du voyageur qui arrive consiste à changer ses devises. Partout dans le monde, les bureaux de change des aéroports restent ouverts tant que des vols arrivent de l'étranger, toute la nuit s'il le faut. Les distributeurs automatiques de billets y sont aussi de plus en plus répandus.

Si on doit changer d'avion en cours de route et passer quelques heures en transit dans un aéroport, il vaut mieux prévoir quelques dollars américains en petites coupures, pour pouvoir manger un peu, s'acheter de l'eau ou simplement prendre un café. La plupart des boutiques et des restaurants des aéroports internationaux acceptent les dollars américains, mais ils vous rendent la monnaie en monnaie locale, dont on n'a pas vraiment l'usage quand on ne fait que passer.

Monnaie
Certains services d'aéroport internationaux refusent carrément la monnaie locale. Il est donc utile d'avoir une poignée de dollars américains dans ses poches. Le coût des services en question est évidemment astronomique par rapport aux économies locales. Un simple café peut coûter aussi cher qu'un bon repas pour deux de l'autre côté de la clôture de l'aéroport.
-  Se rendre en ville

Pour se rendre en ville, les aéroports ou les compagnies aériennes des pays développés offrent tous un service de navettes payantes à intervalles réguliers moins chères que le taxi. Le service existe aussi dans plusieurs pays en voie de développement mais, surtout si on arrive de nuit, il est pratiquement toujours plus simple d'y prendre un taxi pour se rendre directement là où l'on veut aller. C'est évidemment plus cher mais pas prohibitif. Et puis, l'arrivée n'est pas le meilleur moment pour se casser la tête.


Renseignements utiles :

Guide mondial de voyagepour des centaines d'aéroports sans le monde, des informations sur les terminaux, transports (taxis, bus, métro, trains), loueurs de voitures, parkings, assistance médicale, police, poste, coins enfants, restaurants, boutiques, banques, hôtels à proximité, prévisions météo...


Pour  des infos sur les autres moyens de transports: taxis,
voiture, train, autocar, bateau et autres, voir la section
  

«Les moyens de transports autres que l'avion»


  Retour à la page d'accueil      /    Qui sommes-nous    /     Nous contacter